AccueilA B C D E F G H I J K L M N O ΠP Q R S T U V W X Y ZLiens

courriel

un mot au hasard

Dictionnaire d’argot classique
Argot classique
le livre

Facebook


Share


Russe-français
Russisch-Deutsch
Rusianeg-Brezhoneg
Russian-English
Ρώσικα-Ελληνικά
Russo-italiano
Ruso-español
Rus-român
Orosz-Magyar
Ruso-aragonés
Rusice-Latine
Французско-русский
Немецко-русский
Бретонско-русский
Französisch-Deutsch
Allemand-français
Блатной жаргон
Soldatensprachführer
Военные разговорники

Entrez le mot à rechercher :
  Définition Rechercher partout 


Allumer le flambeau d’amour

Copuler.

J’m’approch’ crânement et j’ lui propose
D’allumer le flambeau d’ l’amour ;
Cédant au désir qui m’allèche.
De mon feu n’ jaillit qu’un’ flammèche.

F. De Calonne.

Avoir de beaux cheveux

v. a. Se dit ironiquement de quelqu’un qui est mal mis, ou de quelque chose qui est mal fait. Argot des bourgeois.

Barbe, barbeau, barbillon

Souteneur.

Barbe, barbiset, barbeau, bouffeur de blanc

Homme qui vit de la prostitution.

Barbeau

Souteneur de filles ; membre de la grande famille des maquereaux — qui n’a rien de commun, que le nom, avec la grande famille des scombéroïdes.

Pègr’ et barbeaux, aboulez au Sauvage ;
Et sans traquer livrez-vous au plaisir ;
On aurait tort de vouloir être sage,
Puisqu’après tout, on sait qu’il faut roidir.

A. Dumoulin.

Barbeau

s. m. Souteneur de tilles, homme-poisson qui sait nager entre deux eaux, l’eau du vice et celle du vol.

Barbeau, barbillon

Souteneur de filles. Encore un mot emprunté à l’ichthyologie pour désigner cette intéressante classe d’industriels.

Barbeaudier

s. m. Concierge, — dans l’argot des voleurs. Barbeaudier de castu. Gardien d’hôpital.

Barbillon de Beauce

Légumes. Les voleurs disent également : barbillon de Varenne pour navet. Cette dernière expression est des plus anciennes ; on lit en effet dans le dictionnaire d’Olivier Chéreau : barbillons de Varanne (Argot des voleurs).

Barbillons de Beauce

s. m. pl. Légumes, — dans l’argot du peuple.

Barbillons de Beauce

Légumes. — Barbillons de Varenne, navets.

Barbillons de Beauce

Légumes.

Beau

Homme à la mode.

Le beau de l’Empire est toujours un homme long et mince, qui porte un corset et qui a la croix de la Légion d’honneur.

Balzac.

Il y a les ex-beaux et les beaux du jour.

Beau

s. m. Le gandin du premier Empire, avec cette différence que, s’il portait un corset, au moins avait-il quelque courage dessous. Ex-beau. Élégant en ruines, — d’âge et de fortune.

Beau blond

s. m. Le soleil, — dans l’argot des voleurs, qui ne se doutent pas qu’ils font là de la mythologie grecque.

Beau corps (elle a un)

Se dit de toute femme laide de visage, quand on veut s’excuser d’avoir couché avec elle une fois ou d’y coucher tous les jours.

Beau temps tombe par morceaux (le)

Il pleut, — dans le jargon des troupiers.

Beauté vénale

Femme qui fait métier et marchandise de ce qu’elle devrait donner pour rien, — l’homme, après tout, ne faisant pas payer les services de sa pine, qui valent bien ceux du con.

O vous, vénales beautés
À l’humeur aventurière,
Vainement vous présentez
Le devant ou le derrière
À l’abbé
La Bédollière,
L’abbé
Qui sera flambé.

Émile De La Bédollière.

Beautés occidentales

Les fesses d’une femme, dont les tétons sont les beautés orientales.

Beautés postérieures

Les fesses.

Le grand camarade, tourmenté de ses désirs, se mettait préalablement au fait des beautés postérieures de la soubrette… et cherchait à s’établir en levrette, mais de petits coups de cul le dénichaient comme sans dessein.

(Mon noviciat.)

Beefsteack à corbeau

Vieille fille publique qui a servi de litière à tout un régiment de cuirassiers (Argot du peuple). N.

Cabeau

Chien.

Cliabeau

Médecin, — dans le jargon des filles en traitement à Saint-Lazare. C’est-à-dire beau client, par corruption et par ironie.

Corbeau

Frère de la doctrine chrétienne. — Allusion aux longues robes noires de cet ordre.

Corbeau

s. m. Frère de la Doctrine chrétienne, — dans l’argot des faubouriens, qui ont été frappés de l’analogie d’allures qu’il y a entre ces honnêtes instituteurs de l’enfance et l’oiseau du prophète Elie.

Corbeau

s. m. Employé des pompes funèbres, — dans le même argot [des faubouriens].

Corbeau

Prêtre. — Allusion à la couleur noire de la robe.

Corbeau

« On appelait, autrefois, de ce nom ceux qui, en temps de peste, cherchaient les corps morts pour les enterrer, qui ensuite nettoyaient les maisons infectées de cette maladie. » (Le Roux, Dict. comique.) Aujourd’hui les porteurs des pompes funèbres ont hérité de ce sobriquet.

Corbeau

Frère ignorantin. Quand les gamins rencontrent un frère, ils crient : Couac ! Couac ! imitant le croassement du corbeau (Argot du peuple).

Corbeau

Frère ignorantin.

Corbeau (le)

L’aumônier.

Estomac (avoir beaucoup d’)

Argot des cercles. Jouer gros jeu. — Avoir une grosse fortune ; présenter des garanties sérieuses au point de vue commercial. C’est une variante de : Avoir les reins solides.

Blancheron, un coulissier et un des plus fiers estomacs de la Bourse.

(De Goncourt : La Faustin.)

Être dans de beaux draps

Se dit ironiquement de quelqu’un qui s’est attiré une fâcheuse affaire, ou qui est ruiné. Argot du peuple.

Faire la pluie et le beau temps

Être le maître quelque part ; avoir une grande influence dans une compagnie, dans un atelier. Argot des bourgeois.

Flambeau

Factionnaire. Argot des soldats.

Flambeau

Affaire. Métier. Aventure. Bath flambeau, belle invention. Avoir le flambeau, être habile.

Flambeau

Jeu. — « fait voir ton flambeau, je vais te dire si tu as gagné. » Flambeau veut aussi dire la chose, l’affaire : ce qu’il a fait n’est pas un chouette flambeau.

Flambeau (en avoir un)

— Je connais le flambeau, c’est-à-dire je connais la chose. Faire une belle. invention c’est avoir un chouette flambeau.
— Tu ne me monteras pas le coup, mon vieux, je sais ou est le flambeau.
Être très habile dans un métier c’est avoir le flambeau. Flambeau, dans le peuple, veut dire être supérieur aux gens de sa profession.
Francisque Sarcey, Bouguereau, Ambroise Thomas, Clovis Hugues, sont des flambeaux. Émile de Girardin, Victor Hugo, Lamartine, Diaz, etc., étaient des flambeaux (Argot du peuple). N.

Flambeau, flanche

Chose quelconque que l’on connaît.

Mettre dans de beaux draps

v. a. Engager quelqu’un dans une affaire scabreuse, dans un mauvais pas, dans un danger quelconque. On dit aussi : Être dans de beaux draps.

Moc-aux-Beaux

Quartier de la place Maubert. — On dit aussi Mocaubocheteau.

Les mèques de la Mocaubocheteau, v’là des mèques sérieux, des gonsiers qui crachent noir comme de l’encre…

(Humbert : Mon bagne.)

Moc-aux-beaux, mocaubocheteaux

Le quartier Maubert.

Morceau (beau ou vilain)

Son membre viril — dont la femme est si friande.

Et quelle qu’en soit la longueur,
Aucun morceau ne lui fait peur.

(chanson anonyme moderne.)

Plume de beauce

Paille.

Plume de Beauce

s. f. La paille, — dans le même argot [des voleurs].

Plume de Beauce

Paille, — dans l’ancien argot.

Plume de Beauce

Paille.

Plumes de beauce

Bottes de paille. On sait que les plaines de la Beauce sont fertiles en graminées ; le blé, le seigle et l’avoine y sont cultivés avec soin. Dans les prisons où les détenus n’ont pour literie qu’une simple paillasse, ils disent, par ironie, qu’ils couchent sur de la plume de Beauce (Argot des prisons).

Plumes de Beauce

Paille.

Qui à du onze corps-beau ?

Question qui ne demande pas de réponse, pour annoncer l’entrée d’un prêtre dans l’atelier. Même argot [des typographes].

Qui à du onze corps-beau ?

Quand un curé entre dans un atelier de composition, cette question salue son apparition. On répond en chœur :
— Ache (Argot d’imprimerie).

Tombeau

s. m. Le lit, — dans l’argot des ouvriers, qui s’y enterrent chaque soir avec plaisir, et s’en relèvent chaque matin avec ennui.

Verre en fleurs (donner un beau)

Donner de belles cartes à son adversaire.

Cette locution n’a cours que dans les tripots et parmi les joueurs qui les fréquentent. « Je vous ai relevé par un beau verre en fleurs, » c’est-à-dire que je vous ai distribué de belles cartes pour vous donner du courage, vous allumer, vous faire augmenter votre enjeu.

(Befot : Le Roi des Grecs.)


Argot classique, le livreFacebook